PlaisirDcrire
Les passionnés d'écriture

Bonjour et bienvenue sur ce site. Nous attendions votre visite. Parcourez ces pages-écrans bien garnies pour y découvrir le mot, la phrase qui vous donnera le goût de l'écriture.
Mettez des commentaires qui créent du lien entre nous.

123456789101112131415PAGES SUIVANTESFIN

08
DÉCEMBRE 2018

LA RECETTE
par Marie-Christine


ÉCRIRE UN COMMENTAIREPDF


A ma table soyez invités,
Vous y trouverez
Une cuisine à ma façon,
Simple et sans prétention.
Ma recette n’est pas un secret
Et je veux bien vous la livrer.
D’abord il vous faudra
Un grand chaudron,
De ceux qui, autrefois,
Suspendait au-dessus
D’un feu de cheminée.
La chaleur de mon c?ur
Allumera les braises
Et le feu dans l’âtre
Crépitera.
Pour cette soupe
Il vous faudra :
Deux grosses poignées  
De gentillesse,
Un bon kilo d’empathie
Et un litre de bonne humeur.
Voilà la base de ma préparation.
Mélanger les ingrédients
Avec courage et énergie
Jusqu’à obtenir un mélange
Doux et onctueux.
Et pour relever la saveur
N’hésiter pas à ajouter :
Un soupçon d’humour,
Deux pincées d’éclat de rire,
Suivie d’une bonne rasade
De joie de vivre.
Vous pouvez flamber
Le tout à la flamme
De votre c?ur,
Et pour parfaire le décor
Saupoudrer d’une cuillère
D’Amour !
A consommer sans modération,
En famille ou entre amis
Pour la joie des grands
Et surtout des plus petits...
  


LES AVISÉCRIRE UN COMMENTAIREHAUT^

De tuttifrutti le 09/12/2018
J'ajouterai bien à cette délicieuse recette que plus on en mange, plus elle est savoureuse. Un peu de pépites de Magie pour penser que le chaudron se remplit de plus en plus au fur et à mesure de l'arrivée des convives . Plus jamais nous n'aurons faim d'amour et de poésie.
Merci, merci, merci et encore merci.

06
DÉCEMBRE 2018

ETERNITE
par Marie-Christine


ÉCRIRE UN COMMENTAIREPDF


Dix mille ou dix ans,
Cinq minutes
Ou cinq secondes,
Qu’est-ce que le temps
Pour nos âmes s?urs ?
Lorsque l’arc en ciel
De la vie fait un pont
Entre nos deux esprits,
L’éternité nous ouvre
Ses chemins.
Parler sans mot dire,
S’imaginer,
Je n’oublie rien
De nos vies.

à F. 

ÉCRIRE UN COMMENTAIREHAUT^

23
NOVEMBRE 2018

TROIS
par Marie-Christine


ÉCRIRE UN COMMENTAIREPDF


Frémissement du souvenir,
Mon âme retrouve
Son éclat de rire,
Trois, nous étions trois,
Il y avait la guerrière,
Et puis l’aventurière,
Toi, elle et moi,
Nous étions trois.
Déploie tes ailes  
De goéland,
Et vole vers le ciel,
Retrouve les parfums
De nos quinze ans
Pour s’ élancer
Vers demain,
Toutes trois
Main dans la main.
Retrouver le chemin,
Mettre nos pas
Dans nos pas,
Les empreintes s’effacent
Parfois
Mais l’âme n’oublie pas.
Trois, nous étions trois,
Il y avait la guerrière,
Et puis l’aventurière,
Toi, elle et moi,
Nous étions trois.
Dans la chaleur
De l’été,
Se dorer au soleil,
Nu pied,
Marcher dans la
Blondeur des chaumes, 
Courir cheveux au vent
Et chanter à tue tête,
Rêver dans une
Vielle grange,  
Plonger dans
Le bleu de la mer
Et griffonner des
Vers,
Tout en pensant
A demain.
Ouvre tes ailes
De goéland
Et vole au-dessus
Des cimes,
Au-delà
Des sommets enneigés,
Que la vie t’entraîne,
Pour sabrer le champagne
Et redécouvrir ton être.
Trois, nous étions trois,
Il y avait la guerrière,
Et puis l’aventurière,
Toi, elle et moi.


à Lolo, le 10/11/18
 

LES AVISÉCRIRE UN COMMENTAIREHAUT^

De Lolo le 27/11/2018
magnifique, comme tout ce que tu écris ! çà m'en a fait venir les larmes aux yeux et redonné envie de sortir mon cahier sur lequel moi aussi j'ai écrit à une période de ma vie ! merci pour ces moments de notre enfance et adolescence…...

De Lolo le 24/11/2018
.. magnifique.... ton écrit m'a mis les larmes aux yeux....

De Lolo le 24/11/2018
.. magnifique.... ton écrit m'a mis les larmes aux1 yeux....

De Lolo le 24/11/2018
.. magnifique.... ton écrit m'a mis les larmes aux yeux....

De Lolo le 24/11/2018
.. magnifique.... ton écrit m'a mis les larmes aux yeux....

De Lolo le 24/11/2018
.. magnifique.... ton écrit m'a mis les larmes aux yeux....

03
NOVEMBRE 2018

les vrais gens. La vrai vie.
par Tutti Frutti


ÉCRIRE UN COMMENTAIREPDF


Les vrais gens.La vraie vie.

L’exigence d’être des vrais gens dans la vraie vie nait d’un espace restreint entre le faux et le vrai.

 Le fait de fuir le faux c’est être un faux fuyant. Le fait de fuir le vrai est le vrai fuyant.

 Tous les gens qui fuient sont faux à partir du principe que ce qu’ils fuient est vrai.
TOUT CE QUI FAIT PEUR EST VRAI.
Tout ce qui est suspect est faux.
Tout ce qui est riche sonne faux.

 Seul le pauvre est l’apôtre de la vérité que lui seul connaît si on l’empêche de fuir ce qui le déposséderait de son apostolat.

 L’impossibilité de se transformer est une garantie.Tout mouvement a sa part d’invisibilité.L’invisible est ambigu.Les vrais gens ne sont invisibles que parce qu’on ne veut pas les voir.On ne veut pas les voir parce qu’ils sont gênants.Être gênant c’est être visible quand on devrait pas.  

 Les faux eux, sont les trop visibles. Ils prennent la parole pour parler des vrais gens dont ils ne partagent pas la pitance.En tout cas, c’est ce que les vrais gens disent d’eux.Être dans la vraie vie c’est se battre. Les courageux sont des vrais. Les faux ne savent que parler, ils ont la connaissance du courage mais pas l’expérience.

 Être courageux ça ne s’apprend pas, ça se vit.Les vrais vont à l’école de la vie. La vie dure, elle est dans la rue. Dans la rue, les vrais gens ne fuient pas, ils meurent. Parce que dans la vraie vie il y a beaucoup de morts qui pleurent.Là où ça se complique c’est quand les vrais gens s’entretuent. Les faux essaient de leur faire des lois . Les faux n’utilisent pas les lois pour faire la justice mais pour faire des cadeaux aux vrais gens, juste pour qu’il en reste quelques uns de vivants. Les courageux sont des braves gens qui tuent beaucoup. Alors ils vont en prison.

 Il y a beaucoup de prisons. Il y a des prisons intérieures et extérieures. Les faux habitent les prisons intérieures dont ils tentent de s’échapper. Les vrais gens ne connaissent pas ces prisons intérieures qui sont invisibles. Elles se cachent dans le cerveau où il y a plus d’espace que dans le coeur.

 C’est aussi un grand principe : les vrais gens ont un coeur gros comme ça. C’est la loi du sang. Les faux ont un coeur rance: de la rancoeur. L’errance est leur chemin de vie. Les amis qu’ils se font sont faux. Souvent, ils sont ennemis entre eux . Cela fait beaucoup rire les vrais gens qui achètent des journaux pour savoir ce que les faux racontent de leur vie.

 Les vrais gens pensent que le vrai amour est pour eux. C’est un grand trésor. Parfois, ils se battent pour lui. Le vrai amour est divin. Dieu est Vrai.Le drame vivant naît de cet amour là.

 Dans les vrais drames on ne sait plus très bien distinguer le vrai du faux. Les dés sont pipés.Parce que tout ce que vous venez de lire est faux et tout ce que vous avez lu est vrai. Quand à savoir qui vous êtes... et qui je suis....

Ce soir,j’ai un rhume de cerveau, c’est une maladie courante qui fait partie de ma vraie vie.


Délicieuse médecine: philosophie de l’absurde.

LES AVISÉCRIRE UN COMMENTAIREHAUT^

De marie-christine le 28/11/2018
Qui dit vrai, qui dit faux ? et s'il suffisait de mettre sa tête à l'envers pour voir la vrai vie ? Changer de perspective et enfiler les lunettes de la Vie...

De Nicole le 16/11/2018
les mots toujours pour dire. Les mots souvent pour oublier.
Nous n’oublions pas les mots des amis.
Dites nous quelques mots de vous, de votre vie lointaine, et nous vous dirons nos mots à nous.

30
OCTOBRE 2018

MAGIE
par Marie-Christine


ÉCRIRE UN COMMENTAIREPDF


Aimer la magie des mots,
Ecouter le clapotis de l’eau,
Les gouttes de pluie 
Qui ruissèlent en cascadent
Dessinent de fin sillons
Sur la transparence 
Des baies vitrées.
S’entourer d’un châle soyeux,
Attendre l’hivers au coin du feu,
Se consoler dans la douceur 
D’une fin de journée.
Se plonger dans son duvet,
Rêver la magie des mots,
Attendre le soleil couchant,
Et plonger son âme dans l’or
D’un crépuscule rougeoyant.
  

LES AVISÉCRIRE UN COMMENTAIREHAUT^

De Ondine le 03/11/2018
Plongez dans une goutte d'eau, déployez des ailes et voyagez sous le soleil incandescent puis guettez .... la prochaine goutte pour un nouveau voyage.

30
OCTOBRE 2018

LA MARELLE
par Marie-Christine


ÉCRIRE UN COMMENTAIREPDF



Jouer à la marelle,
Sauter à cloche-pied
Au-dessus du ciel,
Faire demi-tour
Et regarder la terre.
Danser la vie
Comme les ailes 
D’un papillon
Frôlent l’éternité.
Fermer les yeux
Pour rêver,
Chanter l’amour 
Comme la musique
D’un ange
Guérit les blessures.
Jouer à la marelle,
Sauter à cloche-pied
Au-dessus du ciel,
Faire demi-tour 
Et contempler sa vie.
09/09/18

ÉCRIRE UN COMMENTAIREHAUT^

29
OCTOBRE 2018

LA JEUNE FILLE AU THE
par Marie-Christine


ÉCRIRE UN COMMENTAIREPDF


C’est une image un peu flou,
Les couleurs sont à peine jaunies,
De cet instant fugace
S’exhale le subtil parfum
Des roses d’antan.
La jeune fille
Porte délicatement à ses lèvres
Une tasse de porcelaine blanche,
Une légère brume transparente
S’en élève en volutes.
Le liquide doré d’un autre temps
Révèle son parfum léger et suave,
Doux moment qui résiste au temps.
Dans le miroir vieilli,
Se reflète l’ovale de son visage
Autrefois si parfait.
La blancheur de sa peau,
La profondeur
De ses grands yeux noirs,
Semblent ne plus être
Tout à fait pareil.
Elle se souvient de ses vingt ans
Et la nostalgie étreint parfois
Son âme.
La jeune fille d’un autre temps,
Vit toujours dans ses rêves.
De ses mains graciles
Elle repose la tasse.
On peut y deviner la trace
De ses lèvres rouges,
Comme une empreinte
A jamais écrite.
De cet instant fragile,
S’exhale le doux parfum
Des roses d’antan.
L’heure du thé,
Dans un souffle
S’en est allée.


le 08/09/18   

LES AVISÉCRIRE UN COMMENTAIREHAUT^

De tutti frutti le 03/11/2018
Instantané d'une émotion,de l'expressionnisme nait une oeuvre d'art.

123456789101112131415PAGES SUIVANTESFIN
Publiez votre commentaire

  non publiée